Le Retour de Coin

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 18 septembre 2008

Coin et l'Algarade des Lustres Inexpugnables

Aujourd'hui Coin était d'humeur bricoleuse mais pas longtemps puisque cela a failli tourner aux règlements de comptes via un pugilat à mains nues avec bataille de pouces...
*Rembobinage pour que, toi ami canard, tu situes bien le contexte*
Coin possède une très jolie pièce qui lui sert de salon/salle à manger et depuis 2 ans, cette jolie pièce est joliment éclairée par deux jolies ampoules à économie d'énergie qui décorent joliment le plafond sans autre artifice...
*A l'heure actuelle*
Coin en avait marre de voir ces deux ampoules très moches pendouiller à son plafond retenues par des fils encore plus moches. Coin a eu la joie ( malheur ?? ) de passer chez le géant de l'ameublement suédois ( pour ne pas le citer ) pour y prendre des bocaux pour mettre dans sa cuisine et au détour d'un virage et d'un rayon, Coin se retrouva au rayon luminaires et tomba sur de magnifiques lampions en papier qui orneraient à merveille les immondes ampoules et pour pas cher puisque l'appartement où vit Coin n'est pas son habitation définitive. Coin cherchait donc des lustres pour meubler le plafond.
Coin tomba alors ( Aïeeuuhh !!! ) sur ces lampions en prit deux ainsi que les montures électriques qui vont avec pour rendre l'ensemble plus joli... A la caisse, cela nous donne un lustre à 3€50... Intéressant comme prix et imbattable.
Coin emprunta un escabeau pour l'aider dans ses travaux parce que Coin a un peu oublié de grandir et s'est contenté du strict minimum. Et c'est parti !!!
Première étape : couper le courant, en l'occurrence Coin choisit simplement d'ôter le fusible qui correspond à l'éclairage, histoire de ne pas repasser dans chaque pièce pour remettre tous les appareils donnant l'heure de façon électrique à l'heure.
Deuxième étape : placer l'escabeau, dieu merci la nouvelle table basse a des roulettes.
Troisième étape : monter sur l'escabeau... Coin n'aime pas les escabeaux... Coin n'est pas vraiment sujet au vertige mais les escabeaux lui font peur tout comme les échelles.
Quatrième étape : démonter le système existant, sans problème... Coin est un canard équipé en tournevis et agit en moins de 3 minutes.
Cinquième étape : mettre en place la monture électrique, Coin avait lu... euh regarder avec attention la notice de montage fournie et le montage est très simple, il faut juste appuyer sur les petits leviers pour mettre les fils dans les trous et c'est fini. Simple comme bonjour ou pas... Les fils sont récalcitrants et ne veulent pas rester dans leurs trous... Coin réussit à force de persuasions à faire tenir les fils dans les trous, il faut maintenant fixer l'ensemble au plafond via le crochet, jusque là tout va bien ou presque... Coin a oublié de préciser que le fils de cette fichue monture électrique mesure 1m80 ( Whoua, 20cm de plus que Coin ), mais qui a besoin de 1m80 de fils pour fixer un lustre à son plafond... Coin n'habite pas Versailles, Coin habite un modeste appartement avec plafond culminant à 2m20, alors 1m80 de fils, le lustre va plus éclairer le plancher que le plafond. Coin décide donc de couper de façon totalement barbare le fil à une longueur plus correcte. Après d'âpres négociations, Coin réussit néanmoins à dénuder les fils et à refixer l'ensemble.
Sixième étape : remonter sur l'escabeau ( rappelons que Coin n'aime pas les escabeaux ) et remettre les fils qui sortent du plafond dans les trous du bidule....... Après 15min d'âpres négociations, les fils ne veulent rien savoir...
Coin excédé par ce système de montage à la noix, balance tout le système à terre et reprend la bonne vieille douille pas du tout sécurisée et avec vis pour tenir les fils. Les vis c'est bien, c'est beau, c'est la vie !!!
Coin réussit à faire tenir les lampions aux crochets de plafond et ils sont à peu près droits et surtout il cache la misère plafonnesque...
Moralité : C'était mieux avant...

NB : Un cadeau surprise pour celui ou celle qui donne un titre synonymement alternatif à ce billet ^_^

dimanche 7 septembre 2008

Coin et le Bricolage Chtonien

J+16 après la date fatidique, Coin se remet doucement de toutes ses émotions, de sa fatigue avant d'enchaîner sur la date fatidique d'un couple d'amis canard. Mais Coin n'est pas resté inactif, loin de là, très loin de là...
Alors que les cachets n'avaient pas encore lancé leur contre-attaque contre-attaquante de la mort qui tue, Coin fut pris d'une folie meublière appartementesque et dut sortir sa magnifique boîte à outils rouge très rouge et très pratique contenant multiples tournevis ( dont la moitié ne sert même pas ), marteau et pinces qui permettront à Coin de pouvoir monter les porte-manteaux, buffet, bibliothèque et table basse dont Coin a fait l'acquisition avec la cagnotte de la date fatidique.
Coin a appris à lire les consignes de montage d'un meuble made in C******** ( Pas de pub, pas de pub... Mais vous aurez compris ), consignes pas très claires, agrémentées de petits schémas encore moins compréhensibles... Le plus gros problème que Coin ait rencontré est lorsque le schéma explicatif ne correspondait en rien avec ce que Coin avait sous les yeux, ce qui a eu pour résultat de donner un meuble bancal et mal monté.
Coin a vissé, beaucoup vissé, trop vissé apparemment puisqu'il lui manquait des vis pour finir de monter le buffet...
Coin a collé, beaucoup collé, trop collé apparemment puisqu'il lui manquait de la colle pour finir de monter les tiroirs du buffet...
Amis canard, méfiez-vous également des planches réversibles que vous ne prenez pas de bon côté et qu'il vous faut 15 minutes pour comprendre le pourquoi du comment que le résultat final ne correspond pas à la photo du dit meuble et à ce que vous avez vu en magasin.
Une fois tous les montages finis et les meubles mis en place, Coin eu une énorme vision d'horreur totalement horrible... Plus rien n'allait dans la disposition des meubles et décida rapidement d'effectuer quelques petits ( énorme ? ) changements et en une demi-journée, Coin avait déménagé le salon et la salle à manger. Ce déménagement permit également à Coin de passer l'aspirateur derrière des meubles qui ne sont jamais déplacés.
Coin est très content de son nouvel aménagement et failli s'assoir sur le buffet qui a pris la place du canapé.
Plus qu'une bibliothèque à monter...
Ou pas, Coin a eu le malheur d'aller à I*** et de voir plein de choses hyper sympathiques qui trouveraient une place toute trouvée dans l'appartement de Coin.


NB : Pour les canards qui n'ont pas envie de chercher la définition du mot chtonien : Relatif aux divinités infernales, à l'enfer.